mercredi 31 décembre 2008 - Macon

Syndicat mixte

Le grand site de Solutré manque de trésorerie sol1596_p

En l'état actuel des choses nous n'avons pas les moyens de payer les salaires des 12 agents du syndicat pour le mois de janvier. » La phrase claque comme un coup de fouet ! Elle est signée Annie Besson, la présidente du syndicat mixte du grand site.
Alors que se passe t-il au syndicat ? Problème de comptabilité ? Déficit chronique ? Mauvaise gestion ? En fait, rien de tout ça, et l'explication se veut finalement beaucoup plus rassurante.
« Nous avons un problème que connaissent beaucoup d'associations et de syndicats : le retard des versements des subventions » explique la directrice Stéphanie Beaussier. En effet, l'Europe, via les fonds Feder, et le conseil régional mettent un certain temps pour envoyer les chèques promis.
« En temps normal, cette situation ne nous pose pas de problème. Mais cette année, nous avons pratiquement dépensé 1 million d'euros pour le parking. » Forcément, en fin d'année, le tiroir-caisse est un peu vide avec pas loin de 350 000 euros de subventions en attente d'encaissement.

Couac technique;
Le signal d'alarme avait été tire en novembre où au moment de payer les salaires, ne restaient que 600 euros sur le compte. Heureusement, une subvention est arrivée et tout le monde a pu être payé. Le retard de paiement est dû à « l'inertie » administrative mais aussi un petit couac technique, une mauvaise compréhension entre le syndicat et la région. « La région s'est engagée, elle va payer, mais nous avons eu un ennui de demande de subvention qui s'est perdue. Le temps de refaire les démarches de tout renvoyer et la fin de l'année est arrivée. » Les conseillers ont donc voté le recours à un emprunt de court terme (6 mois) auprès de la Caisse d'Épargne. Les agents peuvent donc passer sereinement les fêtes de fin d'année : ils seront bel et bien payés en janvier !
Voilà un épisode qui devrait être repris en mars, lors du vote du budget, mais le prochain gros chantier du syndicat mixte se trouve bien sur le terrain. Il s'agit du lancement de l'espace d'interprétation de la maison du site. Un lieu très didactique qui manquait véritablement.
L. J.